Dossiers : Repas économique mais toxique !

Le repas “économique” (mais toxique) de l’homme d’affaire pressé !

Le 7 mai 2011, alors que je me trouvais dans un train, un homme d’affaire à pris place à moins d’un mètre de moi. Comme nous sommes ce que nous mangeons, j’observais alors cet homme de taille moyenne, aux cheveux grisonnants très courts car commençant à tomber, malgré un âge qui ne semblait pas si avancé (45 ans au plus!). Le personnage portait un costume qui avait l’air une taille trop grande et il n’était pas en surpoids. Une fois ses affaires rangées, il s’est assis pour sortir d’un sac en plastique, une grande serviette en papier ; qu’il s’est appliqué à accrocher à son col de chemise afin de pouvoir manger sans salir son beau costume de couleur sable. Jusque là tout va bien.

Mais lorsqu’il a sorti du même sac en plastique, les aliments industriels qu’il allait manger (je dirais engloutir), je n’ai pas pu m’empêcher de l’observer et de lui demander de me garder les emballages car je faisais des recherches en nutrition! Comme je ne vais presque plus jamais dans les supermarchés, je découvre toujours de nouveaux produits lors de mes rencontres en voyage ! C’est parfois assez édifiant !

Sous mes yeux ébahis, notre homme d’affaire qui portait une alliance et qui était donc peut-être, un père de famille, n’allait pas avaler des aliments préparés à l’avance chez lui mais tout ce qui l’avait tenté dans les rayons d’un des supermarchés “au petit oiseau rouge”, quelques heures avant son voyage en train ! Il est vrai que le même repas acheté dans le train aurait certainement coûté trois à quatre fois plus cher pour des portions plus petites mais avec autant d’additifs , si ce n’est plus !

Voici donc ce que notre “cobaye” a englouti en moins de 30 minutes :

Description : Sandwich, restants d’une boîte de biscuits apéritifs, salade et une pomme.

200 g de sandwich “MAXI - poulet rôti et crudités - Mayonnaise” :

1/ Deux gros sandwich triangulaires au pain de mie complet dans une belle boîte en plastique assortie ; qu’il n’a bien sur pas mangée ! Notez que le consommateur ne pourra jamais aller vérifier l’exactitude des pourcentages indiqués ! Mais qui va donc lire l’étiquette ? Je me suis permise de rajouter les additifs ayant aussi un numéro de code “E...” car aucun d’entre eux ne sont indiqués sur les étiquettes dans ce cas !

Ingrédients en lettres minuscules sous la boîte :

PAIN DE MIE COMPLET 50% :
- Farine complète de blé
- Eau
- Huile de colza
- Gluten de blé
- Sucre
- Sel
- Dextrose de blé
- Levure
- Farine de blé
- Emulsifiant : mono et diglycérides d’acides gras
- Conservateur : propionate de calcium
- Agent de traitement de farine : acide ascorbique

POULET RÔTI 14,1 % :
- Viande de cuisse de poulet
- Eau
- Huile de tournesol
- Amidon de pomme de terre
- Sel
- Dextrose de blé
- Sucre brun

MAYONNAISE 10,9 % :
- Huile de colza
- Eau
- Moutarde de Dijon (eau, graines de moutarde, vinaigre, sel, acidifiant : acide citrique, conservateur : disulfite de potassium)
- Jaune d’oeuf
- Vinaigre
- Sel
- Sucre
- Phosphate de diamidon acétylé de pomme de terre (ou E1412 ; rarement signalé sur les étiquettes sous son nom de code !).
- Epaississants : gomme guar (E412) , gomme xanthane (E415)
- Arômes (donc E621)

- Oeufs durs 10%
- Tomates 10%
- Laitue iceberg 5 %
(Tiens ! Les pourcentages d’OGM dans les oeufs ou de pesticides dans les tomates et la laitue ne sont pas indiqués !)

- TRACES ÉVENTUELLES DE POISSON, SOJA, FRUITS À COQUES ET LAIT.

C‘est en même temps qu’un grande barquette de 400 g de salade prévue pour 3 ou 4 personnes que ce sandwich a été englouti sans en perdre une miette et sans faire de tâches (du moins sur le costume) ! En ce qui concerne la salade, malgré le fait que je me trouvais à moins d’un mètre, elle contenait tant de sauce que je n’arrivais pas à distinguer quels types de légumes ou d’aliments se trouvaient dans la sauce. Le tout ressemblait alors à des légumes coupés en petits morceaux plongés dans une soupe genre “mayonnaise” ! En voici les ingrédients avec mes commentaires entre parenthèses :

2/ UNE SALADE PIÉMONTAISE AU JAMBON CUIT SUPÉRIEUR :
- Pommes de terre 47% ( pesticides? OGM?)
- Tomates 13 % (pesticides, herbicides, engrais?)
- Jambon supérieur 12% : jambon de porc (OGM? Vaccins?) , eau , sel, arômes (E621 !), dextrose , sirop de glucose (Bonjour les kilos en trop !), conservateurs : érythorbate de sodium (E316 classé orange mais pas indiqué !), nitrite de sodium (E250 classé rouge mais pas cité !),
- Huile de colza
- Eau
- Cornichons au vinaigre 3% (pesticides?) : cornichons, vinaigre d’alcool, sel, affermissant : chlorure de calcium (E509 classé rouge mais pas cité), conservateurs : disulfite de potassium (E224 classé rouge mais pas cité).
- Oeufs dur 3% (Traces d’OGM, d’antibiotiques ou autres ?)
- Moutarde (le pourcentage devait être trop important pour oser l’indiquer !) : Eau, graines de moutarde, vinaigre d’alcool, sel, acidifiant : acide citrique (E 330 dérivé d’OGM ?), antioxydants (car il ne faut pas que cela s’oxyde !) : bisulfites de sodium (E222 classé rouge mais non cité), disulfite de potassium (E224 classé rouge mais non cité). TOUT CECI RIEN QUE DANS LA MOUTARDE !
- Vinaigre d’alcool
- Jaune d’oeuf en poudre (avec traces de quoi ? Additifs, OGM ? )
- Sel (Fluoré ou pas ?)
- Sucre (de quelle origine ?)
- Conservateurs : sorbate de potassium (E202 classé rouge mais non cité)
- Amidon transformé de blé
- Acidifiant : Acide lactique (E270 classé orange mais non cité)
- Ciboulette déshydratée (Tiens ! Un des rares ingrédients vraiment naturels !)
- Amidon transformé de pomme de terre (Pesticides ? OGM ?)
- Epaississants : Farine de graines de guar (E412 ou dérivé, classé orange et non cité), gomme xanthane (E415 classé orange, non cité)
- Echalote (Pesticides?)
- Poivre blanc (OUF ! Ils auraient pu utiliser un arôme !)
- Sirop de glucose ( = Prise de poids, dérivé d’OGM ?)
- Arôme naturel de coriandre (dont 30 % de E621 et autres ?)

“CONDITIONNÉ SOUS ATMOSPHÈRE PROTECTRICE”
(“Heureusement !” : Me diriez-vous !)

Non, vraiment pour rien au monde je n’aurais avalé cette salade “pied de nez” !

Pour ce qui est du restant de biscuits apéritif, je n’ai pas eu tous les ingrédients, mais il y avait de l’amidon de maïs modifié (OGM ?), de la levure, de la maltodextrine (E621), des épices, différents acides et certainement du glutamate monosodique avec beaucoup de sel mais notre homme d’affaire pressé, n’en était plus à ça prêt !

Une fois une “belle” pomme golden à la forme et à la couleur jaune parfaites (avec au passage des pesticides et autres), notre cobaye a tout rangé et nettoyé, il m’a remis les emballages vides ; dont j’ai juste récupéré les étiquettes et à la gare suivante, il est descendu, peut être pour aller retrouver sa famille ou pour une nouvelle réunion d’affaire.
Mais avec sans doute quelques centaines de neurones en moins, peut être une migraine, un moment de fatigue intense, une crampe ou des palpitations soudaines !

Pas de panique ! Notre cher “cobaye” et consommateur NON INFORMÉ (car cette fois ci, je ne lui ai pas donné ma carte) ne saura peut être jamais que ses symptômes avaient un lien avec tous les additifs qu’il avait engloutis, en toute confiance, lors de ce repas. Son médecin ne lui en aurait rien dit non plus, car il n’a aucune idée des effets secondaires des additifs !

Pourtant, sur le dessus de la boîte des biscuits apéritifs, il y avait un petit dessin que voici :

Et afin que vous puissiez éviter de tels achats, voici les photos des morceaux d’emballages qui m’ont permis d’écrire cet article ! Merci à notre “cobaye” de ”l’agro-business” !
Diaporama

Bonne santé à vous tous !
Corinne GOUGET